Les actions imaginées et exécutées partagent-elles le même substrat neuronal ? (1996)

Brain Res Cogn Brain Res. 1996 mars; 3 (2): 87-93.
Decety J.

Source
Unité INSERM 94, Bron, France.

Abstrait

Cet article aborde la question des corrélats fonctionnels de l'imagerie motrice, en utilisant la chronométrie mentale, en surveillant les réponses autonomes et en mesurant le flux sanguin cérébral chez l'homme. Le calendrier des actions simulées mentalement imite étroitement les temps de mouvement réels. Les réponses autonomes pendant l'imagerie motrice sont parallèles aux réponses autonomes à un exercice réel. Des augmentations du débit sanguin cérébral sont observées dans les cortex moteurs impliqués dans la programmation du mouvement réel (à savoir le cortex prémoteur, le cingulaire antérieur, le lobule pariétal inférieur et le cervelet). Ces trois sources de données fournissent un support convergent à l'hypothèse selon laquelle des actions imaginées et exécutées partagent, dans une certaine mesure, les mêmes structures centrales.