Pornographie violente et abus des femmes: de la théorie à la pratique (1998)

Violence Vict. 1998 Winter;13(4):319-32.

Cramer E1, McFarlane J, Parker B, Soeken K, Silva C, Reel S.

Abstrait

Pour examiner l'utilisation de la pornographie violente et la violence associée à l'égard des femmes, un échantillon stratifié ethniquement de 198 femmes victimes de violence a été interrogé sur l'utilisation par leur partenaire de matériel pornographique et si on leur avait demandé ou forcé de regarder, d'agir ou de poser pour des scènes pornographiques. ou des images. Dans l’ensemble, 40.9% des femmes ont déclaré que l’agresseur avait utilisé du matériel pornographique, avec une proportion significativement plus élevée pour les Blancs (58.7%) que pour les Noirs (27.1%) ou les Hispaniques (38.5%). Lorsque les groupes ont été constitués en fonction de l'utilisation de la pornographie par l'agresseur et de l'implication associée de la femme, les scores de violence mesurés sur les échelles de l'indice de violence conjugale, de l'évaluation du danger et de la gravité de la violence à l'égard des femmes étaient significativement plus élevés (p = <.001) pour les femmes qui dénonçaient l'agresseur l'ont demandée ou forcée à regarder, à agir ou à poser pour des scènes pornographiques. La gravité de la violence n'était pas simplement liée au fait que les victimes d'abus utilisaient ou non de la pornographie. Cette analyse est un premier pas vers la compréhension de l'influence de la pornographie sur la violence faite aux femmes.