Exposition à la pornographie, indices permissifs et non permissifs, et agressivité masculine envers les femmes (1983)

Septembre 1983, Volume 7, Numéro 3, pp 291 – 299

  • Kenneth E. Leonard
  • Stuart P. Taylor

DOI: 10.1007 / BF00991679

Citez cet article comme suit:  Leonard, KE et Taylor, SP Motiv Emot (1983) 7: 291. doi: 10.1007 / BF00991679

Abstrait

La présente étude a examiné le rôle des signaux permissifs et non permissifs dans la médiation de la relation entre l'exposition à l'érotisme et l'agression. Les sujets masculins visionnaient des diapositives neutres avec une femme silencieuse ou des diapositives érotiques avec une femme ayant fait des commentaires permissifs, non permissifs ou sans commentaires sur les diapositives. Les hommes ont évalué les diapositives et ont ensuite évalué la femme confédérée. Les sujets masculins ont ensuite eu la possibilité d'administrer leur choix de plusieurs intensités de choc à la femme dans une tâche de temps de réaction compétitif. Les sujets dans la condition de signaux permissifs ont jugé les diapositives érotiques plus excitantes, ont perçu la femme comme étant plus raisonnable et plus tolérante et ont choisi des chocs plus intenses que les sujets dans les autres conditions. Une explication de ces résultats est que des indices permissifs en présence d’érotisme ont amené l’homme à croire que d’autres comportements normalement inappropriés seraient tolérés.