Les effets de la pornographie agressive sur les convictions des mythes sur le viol: différences individuelles (1985)

Journal of Research in Personality

Volume 19, numéro 3, Septembre 1985, pages 299 – 320

Abstrait

Cette expérience a évalué les effets des représentations médiatiques qui dépeignent les mythes du viol sur les croyances des hommes en ces mythes. L'étude a été menée en deux sessions distinctes. Lors de la séance d'orientation, des mesures de la personnalité, de la motivation, de l'expérience et des tendances agressives ont été administrées à 307 hommes.

Au cours de la session expérimentale, 145 de ces hommes ont d'abord été exposés à l'une des huit versions enregistrées sur bande audio d'un passage. L'un d'eux dépeint le mythe selon lequel le viol entraîne l'excitation sexuelle de la victime. Plus tard, les sujets ont écouté un deuxième passage décrivant des rapports sexuels non consentants ou consentants. Leurs perceptions de la deuxième représentation et leurs croyances dans les mythes du viol ont ensuite été mesurées. Les résultats étayent l'hypothèse selon laquelle les représentations médiatiques suggérant que le viol entraîne l'excitation de la victime peuvent contribuer à la croyance des hommes dans un mythe similaire du viol.

De plus, une analyse du rôle médiateur des différences individuelles a montré que les hommes ayant une tendance relativement plus forte à l'agressivité contre les femmes sont particulièrement susceptibles d'être affectés par la représentation par les médias des mythes sur le viol. Il est suggéré que ces données soient mieux expliquées sur la base des processus de récupération d'informations. En outre, il a été constaté que les motivations de pouvoir étaient systématiquement liées à de plus grandes croyances dans les mythes sur le viol.