Qu'en est-il de fantasmer lors d'un redémarrage?

fantasmer

Question: Quelle est la différence entre fantasmer sur le porno et regarder du porno?

Réponse La souris

J'exagère, mais fantasmer sur le porno ou lire des histoires «érotiques» rend la récupération du porno plus difficile et peut-être plus longue. Fantasmer sur le porno que vous avez vu s'active voies de dépendance sensibilisées, provoquant des pics de dopamine, qui semblent être en corrélation avec des envies et une agitation accrue. Cela augmente le risque de rechute et maintient les voies neuronales de la dépendance bien vivantes. Suggérer cette vidéo par Noah Church - Est-il acceptable de rêver tout en se remettant d'une dépendance à PIED / PMO?

La recherche sur l'imagerie mentale indique que fantasmer ou imaginer une expérience active bon nombre des les mêmes circuits neuronaux comme l'exécutant. En d'autres termes, fantasmer sur le porno renforce vos voies de dépendance. De l'étude - Les actions imaginées et exécutées partagent-elles le même substrat neural?? - les chercheurs ont conclu:

"Ces trois sources de données fournissent un support convergent à l'hypothèse selon laquelle des actions imaginées et exécutées partagent, dans une certaine mesure, les mêmes structures centrales."

D’un autre côté, selon ce que disent les gars sur le forum, faire preuve d’imagination au sujet de vrais partenaires potentiels est plus satisfaisant que de passer en pilote automatique et de permettre passivement aux souvenirs pornographiques / pornographiques de faire tout le travail. Article: Il n'est juste que chez personne: l'impact de Sex Fantasy sur Attraction (2017) - Un champ et trois études de laboratoire montrent que fantasmer sur le sexe produit une dévalorisation de la romance qui, à son tour, démotive les individus à s'engager dans une relation amoureuse car cette dernière demande trop d'efforts.

Question: Qu'en est-il de fantasmer sur la réalité lors d'un processus de redémarrage?

Réponse Qui sait?

Beaucoup de gars disent que fantasmer sur le vrai sexe ou objectiver des femmes / hommes est généralement contre-productif lors d'un redémarrage. Beaucoup considèrent éviter tout fantasme comme un entraînement cérébral, et rapportent des changements de perception bienvenus, comme voir des personnes réelles au lieu d '«objets sexuels». D'un autre côté, les humains fantasment depuis des éons. Du côté positif, il serait logique de recâbler votre cerveau à la vraie affaire si vous avez peu d'expérience sexuelle. La clé peut être de pas placez de vrais partenaires dans vos scénarios pornos préférés. Peut-être le garder plutôt à la vanille, si vous devez.

J'aime le point de vue de ce gars:

Je l'ai compris, les gars. Hier soir, j'étais assis après l'entraînement à me détendre, occupé à ne pas choper (vous savez comment ça se passe) et bien sûr je pensais au sexe. Puis ça m'a frappé: j'aime vraiment penser aux belles femmes. Je veux dire que ça me rend HEUREUX. Etre excitée était agréable et affirmait la vie hier soir parce que pour la première fois de ma vie, je ne voyais pas cela comme un problème à résoudre. J'ai réalisé que c'était mon état naturel d'homme et que c'était essentiel pour être un vrai homme.

Pensez-y: si vous êtes pris dans le cycle quotidien du PMO, vous voyez votre libido comme un problème qui a constamment besoin d'être corrigé. Nous avons en un sens peur d'être excités parce que chaque fois que nous commençons à ressentir ce désir, nous commençons immédiatement à nous tirer jusqu'à ce qu'il disparaisse. POURQUOI? Hier soir, j'ai découvert que si vous ne vous précipitez pas pour éteindre ce feu, il s'avère que ce feu est le feu même qui devrait constamment brûler chez tous les hommes, nous poussant dans le monde pour conquérir et gagner. Imprégnez-vous de la chaleur. Vous en avez besoin pour réussir. Nous avons vraiment la chance d'être de sexe masculin, en bonne santé et vivants.

Un autre type:

Je me rends compte maintenant que j’ai regardé en arrière, j’ai cessé de me masturber jusqu’à l’imaginaire des vraies filles de l’âge 13. La fantaisie à propos de vraies filles est, à mon avis, le M en bonne santé et normal de jeunes hommes adultes qui a probablement eu lieu pendant des milliers d'années. Les problèmes commencent lorsque votre objectif passe de constant M à nouveau avec des femmes fausses sous forme de pixels. À la mi-lycée, j'ai trouvé mon premier VHS porno qui contenait un tas de scènes différentes. Bientôt je nécessaire que pour M et O. J'ai de la chance parce que je n'avais pas accès à Internet haut débit jusqu'à ce que je sois 18.

Ensuite, j'ai rencontré une fille que j'ai dû chasser pendant 2 ans (beaucoup d'autres rencontres en cours de route avec ED, mais je voulais vraiment être avec cette fille) Alors à l'époque, je pensais que le porno pouvait contribuer à mon ED alors j'ai arrêté de regarder pendant 3 semaines quand j'ai finalement eu une relation amoureuse avec cette fille, et quand est venu le temps de faire l'acte, boum le Dick a travaillé toute la nuit, mais je ne pouvais pas l'orgasme. Après environ une semaine de relations sexuelles régulières avec cette fille, j'ai cependant obtenu mon premier O grâce à une stimulation vaginale pure (23 ans), et laissez-moi vous dire à tous que vous les gars, c'est une sensation tellement géniale quand cela se produit avec une fille, vous pouvez dire que c'est totalement en toi quand tu as des relations sexuelles avec elle.

Voici ce que certains hommes disent à propos de fantasmer lors d'un redémarrage:

(L'histoire de ce type provenait d'un autre forum. Il suggère d'éviter tout fantasme, même en regardant les femmes, pendant que vous redémarrez. Il semble qu'il réclame un redémarrage de 3 semaines, mais il a en fait eu besoin de deux périodes distinctes de 21 jours.)

Désolé pour le long post à l'avance, mais je pense avoir quelque chose qui pourrait vous aider. La façon la plus efficace de vaincre cette chose que j'ai trouvée est la suivante: il faut arrêter de fantasmer pendant un moment. Quand je dis arrête de fantasmer, je veux dire: "Arrête de regarder tout ce qui touche au sexe." Arrêtez de regarder les femmes si vous devez le faire. Pourquoi pouvez-vous demander? Je vais vous expliquer: être accro à la pornographie, c'est un peu comme être accro à la drogue, à l'alcool ou au tabac. Lorsque vous êtes accro à quelque chose, la dopamine de votre cerveau devient incontrôlable. C'est ce qui cause les problèmes en premier lieu. Alors que se passe-t-il? Nous décidons de quitter le porno et MB. C'est un bon début.

Cependant, ce que j'ai trouvé, c'est que lorsque je continue à regarder les femmes et à fantasmer, cela ralentit énormément le processus. Si vous lisez la littérature scientifique, vous constaterez que de petites quantités de dopamine sont libérées juste en anticipant un stimulus (c'est-à-dire, vouloir un morceau de gâteau au chocolat, ou dans ce cas du porno ou du sexe). Cela peut à son tour ralentir les progrès.

Dites-le ainsi: si vous arrêtez de fumer ou de boire de l'alcool, passeriez-vous toute la journée à regarder leurs contenants? Probablement pas, car cela crée la tentation. Cela crée la même précipitation dans notre cerveau. Vous voyez? Une fois que vous avez quitté P et MB, si vous regardez toujours des femmes ordinaires et que vous les imaginez dans des scènes de porno, ce n'est pas vraiment arrêter à mon avis. Alors qu'est-ce que je veux en venir? Il y a environ un an, j'ai lu un article similaire sur les titres de Medhelp "trop ​​de porno = perte totale de libido." Quelques utilisateurs avaient notre problème et leur stratégie était de s'abstenir complètement pendant quelques semaines; abstenez-vous de la fantaisie, regardez des photos de femmes, abstenez-vous simplement. Pour eux, cela a fonctionné en aussi peu que 2-3 semaines.

J'ai ensuite essayé cela moi-même, et à mon grand bonheur, cela a fonctionné. Cependant, je suis retourné dans le porno parce que je pensais que j'étais «guéri» et que je pouvais regarder à nouveau. Maintenant, je reviens à cette stratégie. Ce que j'ai fait? Pendant au moins 14 à 21 jours, je n'ai rien regardé: pas de fantaisie, pas de photos de femmes. J'ai essayé de ne même pas regarder les vraies femmes. J'ai fait cela parce que je voulais donner à mon cerveau une chance de guérir sans aucun stimulus extérieur, est-ce difficile? Absolument! Très difficile de s'abstenir complètement pendant des semaines, mais cela en valait la peine. J'ai senti que cela m'a aidé à guérir. J'ai senti que cela permettait aux pensées pornographiques de disparaître de ma tête.

Quitter le P et le MB, pour moi, ce n'était pas à 100%. Ce sont les fantasmes qui ont maintenu les effets indésirables du cerveau en vie.

Comment savez-vous que tout est rentré dans l'ordre?

Les deux fois où j'ai utilisé cette méthode, j'avais l'impression que ma libido avait disparu pendant un certain temps, puis tout à coup, elle s'est réinitialisée. Sorti de nul part. Je me sentais bien.

Cela fonctionnera-t-il pour tout le monde?

Je ne sais vraiment pas. Je suggère juste quelque chose que j'ai lu dans un autre fil et que j'ai essayé moi-même.


Discussion avec des redémarreurs expérimentés discutant des avantages et des inconvénients d'aucune fantaisie - Les "Non Éveil”Méthode - Célibat du corps ET de l'esprit


Re: Masturbation sans porno? Quelques choses qui nécessitent des éclaircissements (gardez à l'esprit que je ne suis ni médecin ni autorité, juste un gars ordinaire):

1. Oui, les gens se masturbent depuis des lustres et ce n'est que depuis que la pornographie sur Internet à haut débit est entrée sur la scène que les cas de dysfonction érectile ont explosé en nombre. Il semblerait donc qu'il existe un lien direct entre le porno et la dysfonction érectile, et pas tant un lien entre la masturbation et la dysfonction érectile. Ce que nous devons prendre en considération avant de prétendre quoi que ce soit, ce sont les différences dans les habitudes de masturbation d'hier et d'aujourd'hui.

Étant donné l'accès à du porno illimité et très excitant, quelle est la probabilité qu'une personne se livre à une masturbation compulsive par rapport à quelqu'un qui doit se serrer la tête pour fantasmer sur une vraie femme? Une autre chose à laquelle la plupart des utilisateurs de ce forum croient est que sans le porno, notre vie sexuelle aurait été plus saine et beaucoup plus sociale, impliquant de vrais partenaires au lieu de fantasmes.

Cela étant dit, pourquoi nos ancêtres (il y a 20 ans et au-delà) se seraient-ils masturbés autant que nous le faisons maintenant? Comme ils n'avaient pas accès à autant de pornographie, nous devons supposer (car il serait autrement hypocrite de croire en la déclaration ci-dessus), que leur vie sexuelle était saine et que leurs habitudes de masturbation n'ont pas beaucoup changé. La seule conclusion que je peux tirer est que se masturber, même avec un peu de fantaisie, ne doit pas être considéré comme négatif et n'est pas une cause de dysfonction érectile!

2. Cependant, quand il s'agit de masturbation, trop, c'est trop. Un autre problème est qu'en théorie, nous pourrions nous engager dans une masturbation saine à partir de maintenant, mais en réalité, une fois que nous avons commencé, nous continuons à consommer du porno, juste pour offrir un orgasme plus rapide et plus intense. Surtout lors du redémarrage, cela peut jouer contre nous. C'est la raison pour laquelle la masturbation doit être évitée jusqu'à ce que vous sentiez que votre corps et votre esprit sont à nouveau dans un équilibre stable, pendant un temps considérable! Un équilibre fragile peut être délicat et il ne faut pas se dépêcher! Après cela, chacun choisit de s'engager dans les habitudes qu'il veut, sachant ce que le porno et la masturbation excessive peuvent causer.

3. La fantaisie est considérée comme quelque chose de risqué au début car au début (les premiers mois), nos fantasmes ne sont que des versions modifiées des scènes pornographiques que nous trouvons dans nos têtes. Le fait que votre cerveau soit quelque peu engourdi par le plaisir et la créativité vous incite à emprunter la voie facile lorsque vous utilisez la fantaisie comme outil. Vous ne pouvez pas clairement imaginer comment cette fille chaude aurait l'air nue. Vous ne pouvez pas imaginer avoir des relations sexuelles aimantes et attentionnées avec cette gentille fille. Solution? «Rappelons-nous juste cette scène porno qui nous a fait avancer pendant des heures», dit votre cerveau.

Là est le danger; ce n'est pas dans l'acte de se fantasmer. Une personne en bonne santé qui a des fantasmes naturels à propos de quelqu'un ne se créera pas de problèmes, tandis qu'un amateur de porno qui continue à fantasmer en se basant sur son passé dans le porno ne fera qu'empirer les choses. Mon opinion est qu'une fois que vous commencez à récupérer, si votre esprit commence à fantasmer tout seul, sans être extrême ou irréaliste, vous devriez le permettre. Ne renforcez pas nécessairement le fantasme, mais permettez-le. Si vous me demandez, ignorer ou supprimer ce genre de pensées pourrait affecter la libido à long terme. Après tout, si vous n'étiez pas sur la bonne voie, vos fantasmes seraient forcés et contre nature, non?

Je pense que la principale différence entre nous et les générations précédentes est que nous avons le choix de regarder du porno. Les mecs plus âgés fantasmaient au début et essayaient ensuite de mettre cette fille dans leur lit, n'ayant finalement plus à fantasmer (ou du moins pas tant que ça). À long terme, fantasmer sur quelqu'un serait un signal pour poursuivre une relation, puisque la récompense serait du vrai sexe! Nous, d'un autre côté, nous fantasmons, puis rentrons à la maison et nous sommes fous en pensant à quel point il aurait été agréable de baiser cette fille sur laquelle nous avons fantasmé.


Je pense que cela dépend totalement de quel type de fantasy il s'agit. S'il ressemble même de loin à P, il devrait être hors de propos. Deux raisons:

1) Les fantasmes pornographiques peuvent conduire à la rechute

2) Ils peuvent renforcer le circuit neuronal vissé que nous essayons de défaire en redémarrant. Votre cerveau ne fait pas de distinction entre les images provenant d'un écran d'ordinateur ou à l'intérieur de votre propre esprit, donc exécuter des images de type P à travers votre cerveau est peu différent de regarder P.

Maintenant cela dit, je ne pense pas que tous la fantaisie est mauvaise et contre-productive. J'ai découvert que lors du redémarrage, à peu près pour la première fois de ma vie, j'ai commencé à avoir un autre type de fantaisie qui implique l'intimité mais pas le sexe. Ces fantasmes impliquent des choses comme l'échange de sourires, la main dans la main, le massage du dos ou des pieds. Je sais que cela peut sembler ringard, mais ces fantasmes sont en fait très vifs et agréables. Je ne les considère pas comme des versions plus faibles des fantasmes sexuels car ils sont qualitativement différents. Cet autre type de fantaisie est non seulement acceptable, mais j'ai trouvé qu'il avait en fait un effet positif. Btw, je ne borde jamais ou MO pendant de tels fantasmes (si je le faisais ils deviendraient probablement sexuels), j'ai généralement ces fantasmes en méditant.

Pour moi, un fantasme acceptable suit plusieurs règles:

1) Cela n'implique aucune star P ou femme (ou homme) que vous n'avez pas réellement rencontrée en personne (bien que cela puisse impliquer des personnes imaginaires)

2) Cela n'implique pas d'actes sexuels (c'est-à-dire pas de parties génitales ou de parties du corps hautement sexualisées)

3) Il ne met pas l'accent sur des parties du corps spécifiques (en particulier les parties sexualisées)

3) Cela n'implique pas strictement les visuels, cela inclut également d'autres sens tels que le toucher, l'odorat et le son


Vous demandez s'il est difficile de continuer à ne pas être PMO ces jours-ci. Non - c'est vraiment, vraiment facile. Mon cerveau sait que ces filles [dans son ancien harem porno] sont parties. Il a accepté cela et il a renoncé à me faire revenir vers eux. Il a évolué. Maintenant, quand je suis à la maison, mon cerveau sait qu'il n'y a rien du tout de sexuel. Quand je sors, mon cerveau sait qu'il y a de belles femmes autour avec lesquelles il voudra peut-être s'entendre, mais que la seule façon pour que quelque chose de sexuel se produise est d'avoir des relations sexuelles avec elles, car M et fantasmer à la maison ne sont plus au menu. , n'est plus une option.

Mais il a fallu 8 semaines pour en arriver là. En attendant, mon cerveau criait au meurtre sanglant. Et parfois, il a cessé de crier, mais c'est uniquement pour que je m'y habitue sans crier, pour que cela puisse me choquer encore plus quand il recommence à crier. C'est aussi pourquoi je dis couper la télé. Si vous êtes à la maison et qu'une belle femme vient à la télé, votre cerveau dit «Hé! Il y a une fille de mon harem! Je suppose que mon harem n'a pas disparu après tout! Hummana-hummana-hummana. » Et vous êtes à nouveau excité.

La maison doit être morte de femmes pour vous. Rien ici. Pas d'aperçus, pas de visages, pas de corps, pas de fantasmes, pas de rien. Monde extérieur : les femmes. Votre maison : ennuyeuse comme de la merde. C'est la seule façon pour votre cerveau de recevoir le message dont il a besoin, c'est-à-dire que le harem n'est plus. Disparu.

Lire la suite.


La semaine dernière, alors que je me débarrassais de mes fantasmes sexuels et que je traitais des retraits sales, je me sentais perdue, solitaire, confuse, presque asexuée, inquiète, anxieuse et déprimée. La seule chose qui me faisait avancer était la confiance en mon créateur, la nature et le processus de redémarrage. Obtenir un fantasme de votre système commence par être une tâche difficile. Cela commence à devenir plus facile après un moment. Ensuite, vous remarquez que votre libido commence à vous quitter complètement, même dans votre esprit. Vous commencez à perdre tout désir de sexe. À ce moment-là, j'ai commencé à paniquer, j'ai essayé de forcer la fantaisie avec peu ou pas de résultats sur le pénis. Plusieurs fois, j'essayais de fantasmer et j'avais du mal à construire un fantasme. C'était comme une compétence pour laquelle je perdais ma capacité.

À un moment donné, je lâche complètement prise. Je me suis dit que si la fantaisie allait être si difficile à conjurer, je pourrais aussi bien me détendre et la laisser vraiment disparaître. Cela se traduit par une ligne plate de la libido, à la fois dans le pantalon et dans le cerveau (me faisait peur au SH * T). Mais, comme je l'ai dit dans mon dernier post, la nuit est la plus sombre avant l'aube… Aujourd'hui, c'était incroyable! Pour la première fois depuis que je me souviens, probablement à l'âge de 23 ans, j'ai eu des érections spontanées en public induites par rien de plus que la présence de belles femmes. Je me sentais comme un animal! Mais dans le bon sens! J'ai donc fait une percée aujourd'hui après avoir consacré beaucoup d'efforts ces dernières semaines à abandonner TOUS les fantasmes sexuels, même réalistes.

J'ai 30 ans et je me sentais littéralement comme si j'avais 18 ans (érections spontanées toute la journée avec un seul contact visuel féminin) .Je pensais que mes fantasmes devenaient moins pornographiques et plus réalistes, mais j'étais un mauvais juge de cela. Même un fantasme très réaliste à la première personne se transforme de manière compulsive en porno en un instant pour moi. Je ne pouvais tout simplement pas arrêter de regarder la vidéo, pour ainsi dire. Même si c'était moi dedans, j'observais toujours. Même si j'ai commencé en tant que participant au fantasme, je ne pouvais pas l'empêcher de se transformer en un fantasme de visualisation de porno à la troisième personne.

Ce n'est qu'une suggestion, mais cela fonctionne pour moi. Je ne suis pas un expert, mais si vous me demandez, votre redémarrage pourrait être prolongé par votre attachement à la fantaisie. La fantaisie vous fait sortir du moment et le moment est tout ce que vous avez! La fantaisie est naturelle. Je ne pense pas que quiconque puisse totalement le perdre. Le fantasme sexuel est probablement sain pour quelqu'un qui ne se remet pas de sa dépendance au PMO. Mais ce n'est pas toi et c'est sûr que ce n'est pas moi!


L'esprit utilise une fraction de l'énergie en rêvant qu'il fait lorsqu'il est activement engagé dans la vie (un peu comme un état de sommeil). Arrêter de rêver, c'est comme commencer une séance d'entraînement pour votre cerveau gras et faible. C'était BIEN plus difficile pour moi que le porno. J'ai eu 2 semaines de maux de tête et de garce. Arrêter de rêver était épuisant. Je pense que mon succès avec le PMO aurait été bien moindre si je n'avais pas abandonné la rêverie.


C'est 60 jours et je ne m'en suis même pas rendu compte!

J'ai hâte de voir à quel point ça va s'améliorer. Aujourd'hui, j'ai l'impression que même si je n'ai pas du tout de PMO, j'ai quand même pris un départ instable parce que je fantasmais constamment et que je parcourais également un site de rencontre en ligne gratuit. Je ne me suis rendu compte que bien plus tard, ces comportements activent les mêmes voies dans le cerveau qui sont responsables de notre dépendance au PMO.

Maintenant que j'essaye désespérément de ne pas fantasmer ou de perdre du temps sur les sites de rencontres et Facebook, les choses vont encore mieux qu'avant. J'essaie principalement de me tenir occupé EN TOUT TEMPS. Si je suis seul à la maison devant l'ordinateur, je vais passer un mauvais moment haha. J'ai vu des corrélations directes entre le temps que j'ai passé à fantasmer ou à utiliser des sites qui me font perdre du temps, et ce que je ressens le lendemain en termes d'humeur générale, de capacité de concentration et d'anxiété sociale. De mon point de vue, il semble que moins je fais toutes ces autres ordures, mieux je me sens, et cela continue de se développer.

C'est vraiment difficile de passer plus de quelques jours sans au moins avoir la fantaisie d'une ex-petite amie, ou d'imaginer ce que je voudrais faire avec cette fille que je vois au gymnase, etc. etc. Je veux dire, avouons-le, qui ne ne pensez pas à quel point ils aimeraient avoir des relations sexuelles après ne pas avoir eu un 0 pendant des mois 2! J'essaie juste de penser à autre chose quand cela arrive.

En espérant que cela s'améliorera encore et que je deviendrai plus fort et plus confiant, et plus proche de mon objectif d'atteindre une véritable intimité.


Salut tout le monde, je traîne sur les forums depuis longtemps mais je n'ai pas beaucoup posté. Je voudrais remercier tout le monde d'avoir été si ouvert sur leurs problèmes personnels concernant la dépendance au porno et le dysfonctionnement sexuel, cela m'a vraiment aidé à rester motivé pendant ce processus. J'aimerais partager mon histoire ainsi que certaines choses que j'ai remarquées lors de mes tentatives de redémarrage.

Je regarde donc du porno depuis l'âge de 13 à 14 ans, cela a commencé avec de très courts clips que j'ai téléchargés (le streaming porno n'était pas encore disponible, heureusement). Finalement, à mesure que la vitesse d'Internet augmentait, j'ai commencé à regarder du porno de plus en plus fréquemment. À 21 ans, j'ai eu la chance de perdre ma virginité, mais à cause de l'anxiété et probablement de la dysfonction érectile induite par le porno, je n'ai pas pu performer. Environ 3 mois après cela, j'ai eu une rencontre avec une autre fille et la même chose s'est produite, je n'ai pas pu jouer plusieurs fois, j'ai eu des érections faibles, etc. et ainsi a commencé une profonde dépression et une dépendance encore pire au porno.

Au cours des années 4 suivantes, je ne pouvais plus avoir de rapports sexuels normaux. Parfois, mon érection était assez forte pour permettre la pénétration, mais je ne me sentais jamais vraiment très bien. Quand j'ai tourné 25, j'ai commencé à sortir avec une fille, j'avais les problèmes habituels et je l'associais à anxiété (qui, à mon avis, fait toujours partie de cette problématique pour la plupart d’entre nous), elle était très compréhensive, j’ai reçu une ordonnance de cialis et grâce à beaucoup de patience et d’essais et erreurs, j’ai pu avoir des relations sexuelles quelque peu normales avec elle. J'attribue cela à la diminution des problèmes d'anxiété, à la baisse de ma consommation de porno (difficile de regarder beaucoup de porno lorsque vous vivez avec une fille) et à la sensibilisation de mon pénis à un vagin plutôt qu'à ma main. En tout cas, nous avons fini par rompre, je suis retourné au porno et les mêmes vieux problèmes ont refait surface.

L'année dernière, je suis tombé sur ce forum et sur votre cerveau sur le porno et j'ai décidé de redémarrer. Je l'ai fait 35 jours et j'ai remarqué de grandes améliorations, j'ai pu avoir des relations sexuelles décentes… généralement assisté par Cialis. Mais, je suis retombé dans le PMO et j'ai eu à nouveau les mêmes problèmes. J'ai donc pensé que je couperais complètement le porno, mais je me masturbais toujours. J'ai regardé du porno deux fois au cours des 7 derniers mois, mais jusqu'à récemment, je me masturbais fréquemment à la fantaisie.

Pour moi, se masturber à la fantaisie a causé les mêmes problèmes que l'utilisation de la pornographie et j'attribue cela au fait qu'après tant de visionnage de porno, mon esprit peut recréer assez bien du porno, donc fondamentalement, je sens que fantaisie = porno jusqu'à ce que vous laissez votre esprit revenir à une relation saine avec le sexe.Donc maintenant, je suis au jour 22 sans PMO ni fantaisie, je remarque des améliorations et je m'engage à ne plus jamais regarder de porno, à ne pas me masturber pendant 90 jours, puis à voir où j'en suis. Je vais essayer de tenir tout le monde au courant.

Merci encore.CLIFF NOTES: D'après mon expérience, le fantasme et la masturbation ont les mêmes effets que le PMO.


LIEN - J'en suis à mon 69e jour jusqu'à présent, et je peux vous dire qu'il devient de plus en plus facile d'ignorer les fantasmes avec le temps.

J'ai eu plusieurs fétiches dans le passé, et les premiers ont presque complètement disparu de mon esprit en tant que fantasme dans lequel je serais. Cela a pris un certain temps, je me bats contre la bête du PMO depuis la mi-janvier, mais il a été plus facile que jamais de les éviter.

Mon conseil pour vous est de ne pas consciemment « ne pas y penser », car vous y penseriez évidemment, mais de penser à autre chose chaque fois que ces pensées vous viennent à l'esprit.

Essayez de penser à la nature en particulier – à quel point le soleil est beau, l'herbe verte, le délicieux repas que vous avez mangé, etc.

Ne vous inquiétez pas de regarder les corps des femmes, chaque homme en bonne santé a une forte libido. Voir le corps des femmes peut en fait vous aider dans votre processus de récupération en vous habituant à être excité par de vraies femmes plutôt que par des pixels sur un écran.


Voir aussi: